Pourquoi ce titre "L'art de devenir une équipe agile"

Mon nouveau livre, illustré par Étienne Appert, sera publié le 2 mai.

Le premier dessin d’Étienne (sans compter la couverture), c'est celui-ci :

Pourquoi ce titre

Alors, pourquoi ce titre ?

Lire la suite...

Le SAV pour mon livre Scrum

Couverture de la 5e édition

Le livre Scrum, pour une pratique vivante de l'agilité est sorti en mai 2018. En une année, environ 3000 personnes l'ont lu. Je les remercie chaleureusement.

Pour elles, j'assure le service après-vente en leur fournissant des compléments et en répondant à leurs questions.

Lire la suite...

Chapitre 9 de Scrum édition 5

Cette page fournit des compléments au chapitre 9 Planifier le sprint du livre Scrum.

Points clés

Avec cette édition, le sprint est orienté flux :

… on ne met pas toutes les stories en course au début du sprint. N’y passent que celles sur lesquelles on travaille vraiment.

Je dis bien en course, car ce sont les stories qui sprintent, pas l'équipe.

Les stories constituent la variable d'ajustement du sprint, l'engagement se fait sur l'objectif :

L’objectif du sprint décrit le résultat attendu à la fin du sprint, sur lequel s’engage l’équipe et qui détermine le succès du sprint.

Articles traduits

Pas de référence à des articles traduits dans ce chapitre. Pourtant on trouve sur le wiki agile CESI des articles sur la planification de sprint, mais aucun qui ne soit en phase avec l'approche flux de Scrum que je recommande désormais.

Billets en rapport avec la planification de sprint

Patterns

Antipatterns

Cinq antipatterns décrits dans ce chapitre :

  • sprint dirigé par les chiffres,
  • engagement sous pression,
  • Scrum Master planificateur,
  • plan d'occupation des ressources,
  • planiffage (contraction de planification et affinage, pour exprimer que l'affinage des stories est fait pendant la planification de sprint).

13 ans

Aujourd'hui, ça fait exactement 13 ans que j'ai commencé ce blog. Ça fait quelques années que je me pose la question "pourquoi continuer ?". Car les blogs c'est démodé, pas grand monde ne les lit, le mien n'est même pas responsive, je me suis arrêté pendant plusieurs mois, ça prend du temps, il y a twitter…

Pour les 9 ans, j'identifiais des impacts positifs.

Pour les 10 ans, j'avais trouvé 10 bonnes raisons de continuer.

Pour les 11 ans, j'évoquais la lutte contre le faux-agile (que j'appelais scrotum).

Pour les 12 ans, j'avais pris un tournant radical en supprimant tous les traqueurs et outils d'analyse du blog ce qui m'évitait de suivre des mesures inutiles sur les visiteurs ; donc je percevais le blog plus pour moi, pour avoir un historique.

Cette année, ma réponse à la question "pourquoi continuer ?" reprend une orientation lecteur : je continue pour assurer le service après-vente de mes livres.

Je propose ce SAV avec les 3C :

  • Compléments en ligne ; il y en a déjà eu pas mal pour les éditions successives de Scrum (je m'engage à en publier pour le nouveau livre).
  • Commentaires ouverts sur les billets.
  • Contact direct (par la page contact, je réponds personnellement).

On verra que ça donne. En attendant, j'ai remanié quelques trucs sur le blog (il commençait à y avoir de la dette) : les pages statiques, les widgets… Mais je reste fidèle à DotClear (depuis le début) et à mon thème bleu (depuis 2008).

Quatrième de couverture

La quatrième de couverture est la dernière page extérieure d'un livre. C'est une page spéciale, à la bordure du livre, pour reprendre une notion utilisée dans ma dernière édition de Scrum.

Quand un livre est posé sur l'étal d'une librairie physique (le meilleur endroit pour acheter des livres), la 4e de couverture ne se voit pas. Cependant, une personne intéressée par la couverture va toujours prendre le livre dans ses mains, le retourner et parcourir la 4e. Pour mon nouveau livre, voici ce qu'elle va y voir :

QuatrièmeCouv.png

Ceux qui consultent en ligne ne feront pas ce geste. Mais ils trouveront le texte de la 4e de couverture sur la page du livre, en général assez haut dans la page ou dans la partie description du livre. Actuellement, pour L'art de devenir une équipe agile, la page Amazon ne contient pas le bon texte (c'est encore le texte provisoire envoyé le service commercial de l'éditeur).

La 4e de couverture est aussi spéciale pour son contenu. L'écrire est un exercice qui demande un point de vue commercial, tout en gardant l'authenticité des messages passés dans le livre. C'est le fruit d'une collaboration entre l'éditeur et les auteurs.

Pour mes cinq éditions de Scrum ainsi que pour L'art de devenir agile, la 4e de couverture a été écrite tout à la fin. Ça se passe comme ça : l'éditeur me fait une première proposition, que je modifie ou réécrit. Pour le nouveau livre, les réécritures avec boucles de feedback ont été plus nombreuses. Car c'est un livre au positionnement plus subtil, et avec un dessinateur.

Voici ce qu'étaient les 4e de couverture des éditions de Scrum :

  • pour l'édition (début 2010), c'était plutôt un résumé
  • édition 2, c'était l'ouverture vers la grande échelle (déjà !)
  • édition 3, c'était pour présenter les nouveautés
  • pour les éditions 4 et 5, le texte était suivi d'un extrait de la préface de Pablo, bonne idée proposée par l'éditeur

Être inspiré par les lectures

Pour mon nouveau livre L'art de devenir une équipe agile qui sort dans un mois, j'ai été inspiré par mes lectures.

À la fin de l'ouvrage, je cite ces articles et livres, en disant en quoi ils m'ont inspiré.

Il se trouve qu'une bonne partie de ceux que je mentionne a fait l'objet d'un klub de lecture Agile Toulouse. Voici, par ordre chronologique, ces livres discutés au klub :

  • La procrastination de John Perry, klub de janvier 2013.
  • Kanban pour l'IT de Laurent Morisseau, en mars 2013, avec la présence de l'auteur (en fait je cite la 3e édition de Kanban, co-écrite avec Pablo Pernot, et dont le titre est maintenant une approche en flux pour l’entreprise agile et que j'ai pu lire en avant-première)
  • Running Lean d'Ash Maurya, décembre 2013 (depuis, une version française a été publiée)
  • Story Mapping de Jeff Patton, septembre 2014 (c'était avant que Dunod ne traduise le livre)
  • Management 3.0 Workout de Jurgen Appelo, février 2015 (plus précisément, je cite Management for happiness qui s'est substitué à Workout)
  • Les vertus de l'échec de Charles Pépin, février 2017 (j'ai été encore plus inspiré par le dernier livre de Pépin sur la confiance, publié en 2018)
  • Reinventing Organizations de Frédéric Laloux, novembre 2017 (le klub avait porté sur la vidéo de Laloux et sur la version illustrée)
  • Accelerate! de N. Forsgren, J. Humble et G. Kim, mai 2018
  • Changing your team from the inside d'Alexis Monville, septembre 2018 (klub avec la participation de l'auteur)
  • Culture Agile de Jean-Claude Grosjean, janvier 2019

Je cite également Joy de Richard Sheridan, qui a été plusieurs fois proposé mais jamais retenu pour un klub.

Le klub de lecture Agile Toulouse a été lancé fin 2012. Je racontais cela l'an dernier dans ce billet.

Maintenant c'est avec les fidèles Anthony Cassaigne et Jean-Pascal Boignard que se perpétue un klub de lecture quasi mensuel.

Pour le klub de lecture d'avril, c'est Lean UX - Concevoir des meilleurs produits avec des équipes agiles par Jeff Gothelf (la traduction française vient de sortir) qui a été retenu en premier. Nous choisissons avec un vote Condorcet et, depuis cette année, nous abordons plusieurs livres par klub.

Rencontres et jeux agiles à Mondésir

Agile Games France, Château Mondésir, Caylus, Tarn & Garonne, Occitanie.

mondesir.jpg

Lire la suite...

Quiz Scrum édition 5

Quand l'édition 5 de Scrum est sorite le 16 mai 2018, j'avais la ferme intention de publier régulièrement sur mon blog des compléments à ce livre. Mais lancé dans l'aventure d'un nouveau livre (L'art de devenir une équipe agile) à partir de juillet 2018, je n'ai pas offert autant de compléments qu'envisagé.

Cette 5e édition —sous-titrée Pour une pratique vivante de l'agilité — se vend bien (déjà 3000 exemplaires) et personne ne m'a réclamé de compléments. Sauf pour une chose : les réponses au quiz.

Lire la suite...

Nouveau livre !

Cela fait presque 5 mois que je n'ai pas publié de billet. C'est ma plus longue période de silence depuis que j'ai commencé ce blog, voilà bientôt 13 ans.

C'est que j'étais focalisé sur l'écriture d'un nouveau livre. Pas une nouvelle édition de Scrum, un nouveau livre :

CouvertureADEA.png

Focalisation, c'est d'ailleurs un mot souvent utilisé dans ce livre, à propos de l'équipe en devenir agile.

Chapitre 8 de Scrum édition 5

Cette page fournit des compléments au chapitre 8 de la 5e édition du livre Scrum.

Le titre de ce chapitre est :

S'accorder sur la définition de fini

Ce chapitre avait subi de gros changements (de contenu, de place) pour l'édition 4. Dans l'édition 5, il garde sa place, avec un titre légèrement revu (j'ai mis un verbe), et un contenu relativement peu modifié (par rapport à d'autres chapitres).

Articles traduits

Sur la page dédiée des Traducteurs Agiles, on trouve juste la définition de ce qu'est la dette technique par celui qui a inventé l'expression, Ward Cunningham.

À noter que le wiki Ayeba a été remplacé par le wiki Agile CESI et qu'on y retrouve la page dédiée à mon livre.

Sur ce wiki, on trouve un exemple de définition de fini.

Billets en rapport avec la définition de fini

Antipatterns

Deux antipatterns dans ce chapitre :

  • la liste du Père Noël,
  • la liste cachée.

12 ans d'agilité à Toulouse

Jeudi et vendredi j'ai participé à Agile tour Toulouse 2018. On peut avoir une idée de ce qui s'est passé en suivant #ATTLS18 et en regardant les très belles photos d'Alexandre Siguier ; en voici une :

DSC_9515.jpg

Lire la suite...

L'effet domino

domino.jpgCe billet est dédié aux participants du jeu Domino4Scrum vendredi dernier à Agile tour Toulouse. En effet (domino), nous n'avons pas eu le temps de faire le débriefing à la fin du jeu, il a fallu laisser la place au projet Aristote.

J'écris donc ce billet pour offrir aux participants un peu de ce que nous aurions pu échanger. Je l'écris aussi en remerciement pour Jeff, le créateur du jeu qui m'a gentiment invité à l'animer avec lui.

Les autres lecteurs peuvent être aussi intéressés car le type de projet simulé avec ce jeu est rarement traité en agilité.

Lire la suite...

Scrum, agilité & lecture

L'édition 5 de mon livre Scrum est sortie le 18 mai. Elle démarre aussi bien que la 4e (et mieux que les précédentes). Nous avons atteint les 1000 exemplaires vendus dès fin juillet.

Écrire ça demande beaucoup d'efforts, mais une fois que c'est sorti c'est que du bonheur de voir qu'il y a des lecteurs. Et c'est un plaisir de partager avec quelques uns (j'assure le service après vente).

En juillet, pour ne pas perdre la main, j'ai écrit un article pour Capterra : Agile ? Scrum ? quelle est la différence ?. J'espère qu'il aura répondu à ces questions (reste à savoir si des gens se les posent, d'après ce qu'on me dit, c'est oui)

Pendant l'été j'ai eu aussi le grand plaisir de partager avec un auteur. Alexis Monville a publié Changing your team from the inside début juillet. Je l'ai lu dès sa sortie et aussitôt proposé pour le prochain klub de lecture Agile Toulouse. Même si le mot agile n'est pas dans le titre ni dans le sous-titre, c'est un livre essentiel pour qui s'intéresse à cette notion fondamentale : l'équipe.

Il a été sélectionné par les votants et fera donc l'objet du klub de septembre.

J'ai profité de notre conversation sur nos livres pour inviter Alexis à participer en tant qu'auteur à ce klub. Il est d'accord. Bon, ce sera à distance, de Boston. Il est bien inscrit pour ce klub du 10 septembre.

À propos d'Agile Toulouse, c'est ce soir minuit la limite pour proposer un sujet pour la conférence d'octobre, d'après ce tweet :

Il a beau me rester encore plus de 3 heures, je ne proposerai rien cette année, on m'a assez vu dans les conférences depuis plus de 10 ans.

Mais je participerai au WalkingDev du 31 août sur l'entreprise libérée. Il reste encore quelques places, faites-vite.

Complément aux compléments en ligne

Dans un tweet, Franck interroge :

La communauté doit être partie ou en vacances ou s'en fout (ou les deux), car personne ne lui a répondu. Alors j'ai indiqué à Franck que dans mon livre, je faisais référence à de nombreuses lectures qu'on pouvait faire en complément. Des livres, mais aussi des articles. Et notamment plein d'articles en français.

En effet, il existe une multitude d'articles sur Scrum et l'Agilité traduits depuis plusieurs années. C'est Fabrice qui est à l'initiative de ce service inestimable offert à la communauté : il a veillé, traduit, organisé et mis à disposition toutes ces ressources. Nombreux d'entre vous sont probablement déjà allés sur le Wiki Ayeba.

Lors de l'écriture de ma 5e édition, j'ai fait un tour sur le wiki et je me suis rendu compte que pour donner à mes lecteurs des compléments à lire, c'était vraiment l'endroit où piocher des pépites.

Fabrice a gentiment accepté de faire une page d'accueil pour lister les références du wiki, pour chaque chapitre de mon livre. J'ai donc mis dans le texte des références de type [WAx] et à la fin de chaque chapitre un renvoi vers le chapitre x de cette page.

Mais à quelques jours du lancement de la fabrication, Fabrice m'informe que WikiSpaces, la plateforme qui hébergeait les articles, allait fermer en juillet. Agiles que nous sommes, nous nous sommes adaptés à cette situation. Nicolas, que je remercie bien chaleureusement, a bien voulu reprendre la page d'accueil du livre chez les Traducteurs Agiles et surtout migrer les articles mentionnés.

Tout était à jour pour la sortie du livre en mai : page Scrum5 des Traducteurs Agiles.

J'ai demandé à l'éditeur Dunod de faire une substitution des [WAx] en [TAx]. Malheureusement quelques chapitres ont été oubliés.

Fabrice vient de trouver une nouvelle solution pour l'hébergement, en remplacement de WikiSpaces. Le CESI, une école dans laquelle il enseigne, lui a mis à disposition un MediaWiki. Et il vient d'achever le travail énorme de migration.

Exit donc le Wiki Ayeba, bienvenue au Wiki Agile CESI ! Changez vos marque-pages. Cerise sur le gâteau, tous les articles sont désormais en accès libre.

J'essaie de fournir à mes lecteurs un service après-vente. Les références à ces articles en font partie, je réponds aussi aux questions directes (page contact). Enfin, comme je l'avais fait pour les éditions précédentes, je publie des compléments pour chaque chapitre. J'en suis pour l'instant au chapitre 7. lls sont accessibles à partir de la page dédiée au livre Scrum.

Chapitre 7 de Scrum édition 5

Cette page fournit des compléments au chapitre 7 de la 5e édition du livre Scrum.

Le titre de ce chapitre est :

Affiner le backlog

Le backlog fait l'objet de 2 chapitres depuis l'édition 4 : le premier présente une vue statique, et le second, celui-ci, une vue dynamique, avec l'affinage.

Articles traduits

Sur la page dédiée des Traducteurs Agiles, on trouve :

  • Le guide Scrum, cette fois pour bien montrer que grooming a disparu du guide depuis plusieurs années : Guide Scrum
  • L’acronyme INVEST, qui provient d’un article de Bill Wake (2003); auquel je préfère le pattern des 6D

Billets en rapport avec l'affinage

Antipatterns

  • L'addiction au (planning) poker
  • Bordures et dépendances
  • Retour des silos par la porte du fond

Chapitre 6 de Scrum édition 5

Cette page fournit des compléments au chapitre 6 de la 5e édition du livre Scrum.

Le titre de ce chapitre est Structurer le backlog.

Le backlog fait l'objet de 2 chapitres depuis l'édition 4 : le premier présente une vue statique, et le second une vue dynamique, avec l'affinage.

Quelques points à noter

Des nouveautés dans cette édition 5 :

  • Le vocabulaire et la logique de présentation ont changé
  • L’acronyme PROUVÉ pour les caractéristiques d'un bon backlog
  • Le pattern fourniture/travail/ pour mettre en évidence deux points de vue sur le backlog
  • Le pattern deux phases pour la vie des éléments du backlog
  • Cinq antipatterns

Compléments de lecture

Sur la page dédiée à mon livre des Traducteurs Agiles, on trouve :

  • l'article 3C de Ron Jeffries un article fondateur sur la notion de story.

Ici-même sur ce blog, quelques articles qui montrent l'évolution vers ce que je présente maintenant :

Chapitre 3 de Scrum édition 5

Cette page fournit des compléments au chapitre 3 de la 5e édition du livre Scrum.

Le titre de ce chapitre est Amener l'équipe à se sublimer Il a changé, c'était "Les gens de Scrum" dans l'édition 4 dans laquelle il avait été introduit. J'ai mis un verbe dans tous les chapitres. Sublimer est venu de ma traduction de Modern Agile il y a 2 ans[1].

Quelques points à noter dans cette édition 5

  • la notion d'écosystème Scrum, page 34
  • les bordures internes et externes, page 44
  • les zones de travail, page 45
  • l'expert bordurien, page 47

Compléments de lecture

Des articles complémentaires sont traduits en français : voir la page des Traducteurs Agiles. Vous y trouverez les valeurs de Scrum (la FORCE, en complément de la page 35), le modèle de Tuckman (en complément de la page 39) et l'approche à deux pizzas pour la taille d'une équipe.

À propos de taille d'une équipe Scrum (page 37), je conseille aussi le mini-livre de Pablo : la horde agile.

D'anciens billets de mon blog apportent un éclairage sur le sujet de l'équipe :

Errata

Les références entre ne sont pas cohérentes avec le reste du livre :

  • page 37 la référence du sondage sur la taille de l'équipe SAR3 au lieu de SAR3-1
  • pages 35, 37 (note de bas de page) et 39 TA3 au lieu de WA3

SAR pour Scrum Agilité & Rock'n roll (ce blog), TA pour Traducteurs Agiles (qui a repris le flambeau du Wiki Ayeba.

5 ans de belles lectures au klub

Le klub de lecture d'Agile Toulouse a évolué progressivement pour s'ouvrir à des livres qui sortent du développement de logiciel. Voici un aperçu des derniers choix :

derniers klubs

Lire la suite...

Journée Entreprise Libérée à Toulouse

Vous avez peut-être vu le documentaire "Le bonheur au travail" passé sur Arte il y a 3 ans. Vous avez peut-être assisté à la conférence Agile tour Toulouse dont c'était le thème en 2015.

Vous êtes intéressé par savoir si c'est possible chez vous, cette libération. Venez en parler avec quelqu'un qui la vit.

Denis (avec Stéphanie) viendra vous raconter l'histoire d'AE&T, qui a commencé par une formation Scrum que j'ai donnée en janvier 2014. Partie du BE, la diffusion de Scrum s'est vite élargie à l'écosystème. Et c'est toute l'organisation qui a continué son chemin. Et qui est devenue libérée. Derrière ce mot, ce qui importe c'est de savoir comment ça se vit et se renforce.

L'histoire, avec le titre Josiane et le jardinier, a été racontée dans plusieurs conférences ces deux dernières années. Je l'ai vue une nouvelle fois à Agile Grenoble en novembre dernier, avec beaucoup d'émotion.

Le 6 juillet, cela se passera dans les rues de Toulouse[1], et on marchera (à l'ombre et en s'arrêtant aux terrasses). C'est un walkingDev.

Un walkingDev, ça laisse le temps d'écouter l'histoire, d'en discuter, d'échanger entre les participants, et bien sûr de jouer et de faire des ateliers sur ce thème.

On s'inscrit à partir de cette page.


Changement de date

En raison du match de vendredi, le quart de finale France Uruguay qui aura lieu à 16h, la journée est décalée au 31 août.


Note

[1] Denis et Stéphanie viennent d'expérimenter la formule avec succès dans les rues de Pau

Chapitre 5 de Scrum édition 5

Cette page fournit des compléments au chapitre 5 de la 5e édition du livre Scrum.

Le titre de ce chapitre est Tenir le rôle de Scrum Master C'est un chapitre qui existe depuis la première édition, j'ai simplement ajouté un verbe dans le titre pour alignement avec les autres chapitres. Le contenu a évolué pour tenir compte des retours du terrain sur ce rôle délicat, intégrer l'approche systémique et s'adapter aux changements structurels dans le livre (antipatterns).

À noter que dans cette édition, j'écris Scrum Master alors que dans les éditions précédents, c'était ScrumMaster. Je me range ainsi à la majorité dus usages, constatée depuis un bout de temps.

Quelques points à noter

  • le §5.1, de quoi Scrum Master est-il le nom ?
  • le §5.5, le Scrum Master dans l'écosystème
  • une journée typique de Nicolas, le SM de Peetic (pages 76-77)
  • les antipatterns : le SM petit chef, le SM intrus, le SM développeur, le SM bon samaritain
  • je ne parle pas de certification Scrum Master dans le livre. Comme on me pose encore la question de temps en temps, c'est un sujet que j'ai largement abordé dans ce blog par le passé. On peut lire en particulier celui-ci, de 2010, en se disant que le combat continue, et pas seulement avec Scrum.

Compléments de lecture

Vous trouverez sur la page des Traducteurs Agiles deux bons articles de Mike Cohn sur le rôle.

D'anciens billets de mon blog apportent un éclairage complémentaire sur le rôle de Scrum Master quelques uns sont regroupés dans cette série spéciale.

Voir aussi la page compléments que j'avais écrite pour l'édition 3.

Intégrer plutôt que séparer

En mars, j'avais présenté les premiers principes de la permaculture, en préparant la soirée-débat Permaculture et agilité du 21 mars au 100e singe. J'avais été interrompu après le 7e principe par l'urgence de ma relecture pour la sortie de mon livre Scrum, qui a été finalement publié en mai.

Je parle de permaculture dans cette 5e édition, mais je n'y détaille pas les 12 principes.

Le 8e principe "Intégrer plutôt que séparer" est typique de l'approche systémique qui met l'accent sur les connexions entre les éléments, alors qu'un approche plus traditionnelle (cartésienne) se préoccupe plus de décrire les éléments décomposés.

La permaculture agricole ou potagère s'intéresse principalement au système qui permet de produire. Dans notre domaine du développement, le 8e principe peut s'appliquer au système de production, mais aussi au système produit.

Dans le premier, les éléments du système proviennent essentiellement de l'équipe et des parties prenantes, ce sont des gens. Dans le second, les éléments sont plutôt les composants du système réalisé, identifiés par l'architecture (ou le design pour reprendre un terme usité en permaculture).

La loi de Conway (qui date de 50 ans) stipule que l'organisation des gens influence la structure des composants. Le livre Accelerate (qui a fait l'objet du dernier klub de lecture et que j'ai recommandé aux participants du dernier Raid Agile) met en avant l'importance d'avoir une architecture faiblement couplée pour être performant et passer à l'échelle.

Les auteur·es préconisent la loi de Conway inversée : les organisations devraient faire évoluer leurs équipes et leur organisation pour obtenir l'architecture désirée. Ils et elles ont constaté dans leur étude que les pratiques d'ingénierie DevOps (dont loosely coupled architecture) menant à la livraison continue (continuous delivery) avaient un impact prouvé sur : la performance de l'équipe, son identité, moins de burnout, moins de douleur à déployer et moins de rework.

À chaque principe, Holmgren associe un proverbe. Pour ce 8e principe, c'est : Plus on est nombreux, moins le travail est dur

Il résonne particulièrement avec la capacité de passer à l'échelle, favorisée par une architecture faiblement couplée, comme le démontre Accelerate[1].

On retrouve dans le texte associé à ce 8e principe un des énoncés majeurs de la permaculture :

  • chaque élément remplit plusieurs fonctions
  • chaque fonction importante est assurée par plusieurs éléments

Cela permet d'obtenir des systèmes robustes et résilients. Côté humain, c'est par des relations coopératives et symbiotiques qu'on pérennise l'équipe (contre l'hyper-spécialisation et le travail solitaire).

Note

[1] et on comprend bien que le passage à l'échelle n'est pas une affaire de framework

Chapitre 4 de Scrum édition 5

Cette page fournit des compléments au chapitre 4 de la 5e édition du livre Scrum.

Le titre de ce chapitre est Tenir le rôle de Product Owner C'est un chapitre qui existe depuis la première édition, j'ai simplement ajouté un verbe dans le titre pour alignement avec les autres chapitres. Le contenu a évolué pour tenir compte des retours du terrain sur ce rôle délicat, intégrer l'approche systémique et s'adapter aux changements structurels dans le livre (antipatterns).

Quelques points à noter

  • les 6 beaux dessins de Patrice Courtiade
  • le Product Owner dans l'écosystème (page 60)
  • une journée typique de Céline, la PO de Peetic (pages 64-65)
  • les antipatterns : le PO proxy, le PO mal formé, le PO écrivain

Compléments de lecture

Vous trouverez sur la page des Traducteurs Agiles le mini-livre d'Anna Fors : confessions d'un serial Product Owner.

D'anciens billets de mon blog apportent un éclairage complémentaire sur le rôle de Product Owner, quelques uns sont regroupés dans cette série spéciale.

Voir aussi la page compléments que j'avais écrite pour l'édition 3.

Chapitre 2 de Scrum édition 5

Cette page fournit des compléments au chapitre 2 de la 5e édition du livre Scrum.

Lire la suite...

Scrum, l'édition 5 dans les bacs

20180515_082757.jpg

Lire la suite...

Chapitre 1 de Scrum édition 5

Cette page fournit des compléments au chapitre 1 de la 5e édition du livre Scrum.

Lire la suite...

- page 1 de 135