Trouvé via le blog de Karl, un article publié dans le très sérieux magazine IEEE Software qui fait l'hypothèse d'une équivalence entre les tests et les exigences. L'article Tests and Requirements, Requirements and Tests: A Möbius strip, est signé de Grigori Melnik et de Robert C. Martin, le célèbre Uncle Bob.

La référence au ruban de Möbius illustre comment les 2 disciplines (exigences et tests) en deviennent une seule lorsque le formalisme augmente.

Dans l'article, les exemples sont en FIT qui propose une représentation tabulaire des tests exigences. FIT est bien adapté aux tests sur les données [1].

Je suis convaincu de cette hypothèse d'équivalence. L'écriture de tests d'acceptation est une technique de spécification, d'autant plus pertinente que les tests sont associés à des histoires d'utilisateur. Je l'applique maintenant sur tous les projets auxquels je participe, mais en utilisant le formalisme BDD plutôt que FIT. J'en ai déjà parlé ici et .

Notes

[1] je vois dans le dernier exemple que FIT permet aussi de spécifier des scénarios d'accès concurrents à une ressource, il va falloir que j'approfondisse l'utilisation du temps dans FIT