La vie d'une story

Les 5C +1

Après les 6D, les 6C.

Dans mon livre Scrum, chapitre Structurer le backlog, page 74, je présente le workflow de la story. Extraits :


En 2001, Ron Jeffries définissait la vie de la story avec trois phases : la carte comme moyen de l’identifier, puis une conversation et enfin une confirmation. Cela est connu comme les « 3C » .

En fait, avec Scrum, l’équipe déroule deux cycles de conversation et confirmation : un premier pour obtenir une story prête, un second pour qu’elle soit finie.

On passe à 5C :

  1. Un jour, quelqu’un a une idée de story et la note sur une Carte (maintenant on utilise plutôt une note Collante).
  2. Le Product Owner et l’équipe affinent cette story, afin qu’elle puisse être réalisée en un sprint, au cours d’une Conversation.
  3. L’équipe apporte sa Confirmation qu’elle est prête (elle peut se baser pour cela sur les 6D).
  4. L’équipe réalise la story pendant un sprint, en tenant une nouvelle Conversation avec éventuellement le Product Owner, sur son acceptation.
  5. Le Product Owner (ou l'équipe) apporte sa Confirmation qu’elle est finie.

En se basant sur ces « 5C », on obtient le workflow de la story :

La vie de la story


Mais quel est donc ce 6e C sur la carte heuristique ?

Dans son excellent livre Le Story Mapping, page 122 dans la version française, Jeff Patton s'appuie aussi les 3C, différemment car il ne se réfère pas à Scrum. Il ajoute à la fin de la vie de la story les conséquences, c'est à dire les feedbacks issus des parties prenantes.

Conséquence, cela fait le 6e C ou plutôt le +1 aux 5C.