Quand faire l’affinage du backlog ?

When to refine the backlog?

L’affinage du backlog (refinement backlog, previously backlog grooming) est une activité faite par l’équipe pendant un sprint, dans le but de préparer des stories pour les prochains sprints.

Dans quel cadre est-il pratiqué ?

Une grande partie de ce travail est constitué de discussions entre le Product Owner et le reste de l’équipe. On peut donner un caractère permanent, officiel, à ces rencontres en les plaçant dans la cadre d'une réunion d'équipe, le meeting d’affinage de backlog (le MAB).

Quand a lieu ce meeting ?

Là encore deux possibilités :

  • à un rythme régulier. Par exemple, toutes les semaines le mercredi.
  • sur demande. C’est plus agile : le ScrumMaster surveille le bac de départ et s’il constate qu’il y a un risque de famine en stories prêtes, il déclenche un meeting d’affinage de backlog.

Si on pratique du Scrum kanbanisé avec limites, on peut ajouter une limite basse sur ce bac de départ et c’est son franchissement qui déclenche le meeting.

Combien de temps y consacrer ?

Si l’équipe consacre 2 heures par semaine à ce meeting, cela fait environ 5% de son temps et c’est raisonnable. Le guide Scrum 2013, qui ne donne pas de minimum, parle d'un maximum de 10% pour l’affinage du backlog.

Si ces meetings ne suffisent pas, l’affinage pourra être complété par le PO, dont c’est le boulot. Si le PO a besoin d’aide de membres de l’équipe, par exemple pour décomposer une epic en stories, le mieux est de créer une story de découverte.

Nous verrons dans un prochain numéro le détail des activités faites dans un MAB.