Scrum #noSlides

Je donne maintenant mes formations Scrum sans faire défiler des slides sur un vidéo-projecteur.

Cette semaine, j'ai à nouveau expérimenté avec succès la formule #noSlides.

Pourquoi sans slides ?

Depuis 9 ans que j'anime des formations Scrum, j'ai diminué progressivement la taille du support de présentation pour laisser plus de place aux ateliers. Moins de slides, plus de jeux, cela permet de rendre le cours plus vivant pour les participants.

Mais le passage à #noSlides, c'est d'abord pour moi : j'ai animé tellement de sessions que si je faisais toujours la même chose et qu'en plus cela consistait principalement à passer le slide suivant, cela fait longtemps que je me serais lassé.

Les slides sur vidéo-projecteur, cela sert surtout à rassurer l'animateur[1], à lui rappeler la séquence de sa présentation. Je n'ai plus besoin de cela.

Mais le support ?

On me dit qu'il faut absolument laisser un support aux participants. Et que certains tiennent à prendre des notes pendant la formation.

C'est vrai. Alors pour le support, je fournis mon livre. Et pour la prise de notes, je donne à chacun un bloc-notes quadrillé.

Quoi de neuf dans la façon de donner les cours ?

Deux nouveautés récentes :

  • J'utilise maintenant le jeu des bacs façon puzzle, que j'ai simplifié et repositionné comme atelier de découverte de l'agilité (produire en équipe et par de courtes itérations quelque chose de fini qui apporte le plus de valeur[2]).
  • Le story dojo permet d'aller plus loin dans les aspects vraiment concrets de la story, de ses conditions et tests d'acceptation et de ses critères de finition.

Pas de slides du tout ?

Pas de dogme avec ça. Je fais maintenant mon quiz agile avec des slides. Je constitue des binômes qui doivent discuter pour se mettre d'accord sur la réponse à la question posée sur le slide, avant de brandir le post-it correspondant.

Ma prochaine session Scrum publique est programmée du 26 au 28 mai.

En #noSlides aussi, il y a aura avant une journée Jeux agiles avec Alexandre Boutin.

Notes

[1] Je me souviens du premier support de cours que j'ai réalisé, il y avait plus de 400 slides, c'était sur SA/RT, que je découvrais en même temps que je préparais la formation.

[2] Cela illustre bien ce que présente Pablo dans son dernier billet, revisitons Agile.