Scrum 6, la quatrième de couverture

La quatrième de couverture s'écrit en dernier, mais se lit en premier.

La quatrième de couverture est la dernière page extérieure d’un livre. C’est une page spéciale, fruit de la coopération entre l’auteur et l’éditeur.

Voici en avant-première celle de Scrum édition 6.

Usage de la 4e

Quand un livre est posé sur l’étal d’une librairie physique (le meilleur endroit pour acheter des livres), la 4e de couverture ne se voit pas. Cependant, une personne intéressée par la couverture va toujours prendre le livre dans ses mains, le retourner et parcourir la 4e.

Ceux qui consultent en ligne ne feront pas ce geste. Mais ils trouveront le texte de la 4e de couverture sur la page du livre, en général assez haut dans la page ou dans la partie description du livre.

Actuellement, pour L’art de devenir une équipe agile, la page Amazon ne contient pas le bon texte (c’est encore le texte provisoire envoyé le service commercial de l’éditeur pour la version numérique et rien pour la version brochée).

Conception de la 4e

La 4e de couverture est élaborée différemment. L’écrire est un exercice qui demande un point de vue commercial, tout en gardant l’authenticité des messages passés dans le livre. C’est le fruit d’une coopération entre l’éditeur et l’auteur.

Pour mes cinq éditions de Scrum ainsi que pour L’art de devenir agile, la 4e de couverture a été écrite tout à la fin. Ça se passe comme ça : l’éditeur me fait une première proposition, que je modifie ou réécrit.

Les cinq premières quatrièmes

Voici ce qu’étaient les 4e de couverture des cinq éditions de Scrum :

  • pour l’édition (début 2010), c’était plutôt un résumé
  • édition 2, c’était l’ouverture vers la grande échelle (déjà !)
  • édition 3, c’était pour présenter les nouveautés
  • pour les éditions 4 et 5, le texte était suivi d’un extrait de la préface de Pablo, bonne idée proposée par l’éditeur

Texte de la 4e de l’édition 6

Cet ouvrage s’adresse à tous ceux qui veulent faire de Scrum un outil convivial pour une agilité radicale. Qu’ils soient débutants ou qu’ils possèdent une expérience agile, dans une équipe ou parties prenantes, ils y trouveront les ingrédients pour appliquer Scrum à leur contexte sans en dénaturer l’intention.

  • La première partie explique l’écosystème Scrum constitué de l’équipe et ses différents acteurs (Product Owner, Scrum Master, coéquipier…) mais aussi de son environnement.
  • La deuxième partie, entièrement réécrite, porte sur les boucles de feedback (sprint, backlog, story …) au coeur de l’orientation valeur pour les utilisateurs.
  • La troisième détaille le prélude, période de naissance de l’équipe et de création de backlog, essentielle pour la réussite de Scrum.
  • La quatrième partie explique l’importance des rites (planification, mêlée, revue, rétrospective …) pour focaliser l’équipe.
  • La cinquième montre comment des formes de coopération poussée permettent d’aller plus loin dans l’agilité.

Cette sixième édition a été profondément remaniée. Elle inclut notamment le télétravail hybride de l’équipe Scrum, rendu possible depuis le bouleversement induit par la pandémie.

Autres éléments de cette 6e 4e

Mon blog

La lecture se poursuit sur le blog de l’auteur Scrum, agilité & rock’n roll (vous y êtes). Vous y trouverez le making-off du livre, des dizaines d’articles apportant des compléments de lecture, des supports de conférence, des réflexions sur l’évolution de l’agilité et la possibilité d’échanger avec l’auteur.

Ma bio

Développeur, responsable d’équipes puis consultant expert en ingénierie des logiciels et des systèmes, il se consacre entièrement à l’agilité depuis 2005. Son blog Scrum, Agilité & rock’n’roll, ses livres, son implication dans la communauté ont contribué à en faire une référence reconnue. Il continue à donner des formations, à animer des préludes et à intervenir dans les conférences.

Voir aussi