2011, Scrum, Kanban & rock'n roll

Tous les billets de l’année 2011.

Scrum au-delà du projet, pour des produits et des organisations

C'est le sujet de ma présentation de l'après-midi au Scrum Day

Avant d’aborder l’au-delà, il faut d’abord définir ce qui pourrait désigner un projet avec Scrum. La définition classique (celle du PMI) est la suivante : un projet est un effort temporaire dans le but de créer un produit, un service ou un résultat unique. Avec Scrum, l’effort du sprint permet d’obtenir un incrément de produit et, après les efforts de plusieurs sprints, le résultat correspond au produit. L’équivalent le plus proche de la notion de projet serait, avec Scrum, la release, vue comme une suite de sprints.

Mon blog a 5 ans

Et un jour

L’anniversaire, c’était hier. J’avais commencé (tout doucement) le 4 avril 2006. À l’époque, je n’imaginais pas continuer aussi longtemps, ni qu’il m’apporterait autant de satisfaction. Ce n’est pas tant par l’écriture en elle-même qui a toujours été et reste difficile, même si cela permet de structurer la pensée. C’est plutôt par ce qu’il m’a permis de faire : rencontrer plein de gens intéressants (comme au Scrum Day jeudi dernier), aider des équipes à passer à l’agilité et écrire un livre.

Infos agiles en vrac

J’avais envisagé d’écrire un billet hier soir, mais j’ai préféré fêter la victoire du Stade Toulousain contre Biarritz. On a eu chaud, mais on est qualifié une fois de plus pour les demies finales. Ce matin, c’est le premier jour de ma formation Scrum inter-entreprises. Même si c’est tout près de chez moi (j’y pars à pied), je dois préparer mon matériel de cours. Pas le temps de faire un billet élaboré, je vais juste donner quelques infos en vrac sur des événements récents :
Vision du produit en mindmap

Vision du produit en mindmap

Élaborer la vision du produit avec des cartes heuristiques

Gokjo Adzic a publié il y a quelques mois un article sur une technique de mindmapping permettant de définir un produit. Il appelle ça Effect Maps. Cette façon de procéder permet d’obtenir, comme tout ce qui est carte heuristique, une vue très élégante de ce qu’on peut qualifier de vision du produit. Je l’ai utilisée sur un projet et comme cela a bien marché, je l’ai introduite dans ma formation, en remplacement d’ateliers comme souvenir du futur et boite du produit.
ScrumBan

ScrumBan

Mélange de Scrum et de Kanban, la nouvelle tendance ?

Si on se réfère à l’assistance que nous avons eue lors du Scrum Day et aux échos que la présentation a suscités, le ScrumBan[1] est un sujet qui intéresse. Faire une présentation à trois, c’est cool. Et ça laisse le temps de prendre des photos. Pendant que mes petits camarades Antoine et Fabrice vantaient les mérites respectifs de Scrum et Kanban, avant de parler de ScrumBan, j’ai pris ce cliché.
Les formations inter-entreprises

Les formations inter-entreprises

Convivialité, bonne humeur, efficacité

La formation que j’ai animée la semaine dernière a mis en évidence, une fois de plus, l’intérêt de la diversité. Du 11 au 13 avril, je donnais une formation Scrum inter-entreprises à Toulouse[1]. C’était bien. Les formations inter-entreprises accueillent des participants venant d’horizons différents. La grande diversité des expériences est extrêmement enrichissante. De plus, comme ces participants ont demandé à venir à cette formation et ont parfois dû insister pour y arriver, ils sont très motivés et ils ont vraiment envie d’apprendre et de partager, ce qui est agréable pour le groupe, et aussi pour le formateur.
ScrumBan au jardin

ScrumBan au jardin

Pour limiter la dette potagère

Quand je suis au jardin, il m’arrive, pendant que j’y vaque, d’avoir besoin d’un outil et de l’aller chercher. Souvent, je m’arrête en chemin, attiré par une fleur de ciste qui éclot ou par une mauvaise herbe qui dépasse, et je me mets à vaquer à autre chose. J’ai tendance à ne pas finir ce que j’ai commencé. La plupart du temps cela n’a aucune importance : le jardin c’est pour le plaisir, pas question de m’imposer quelque contrainte genre du Scrum.

Révision Scrum

Scrum n'est pas une méthode de gestion de projet

Je révise pour ma formation Scrum qui commence demain, pas en regardant mon cours, mais en lisant quelques articles trouvés à partir de mes abonnements twitter.

Scrum avec plusieurs équipes

Scrum avec plusieurs équipes

Vous avez plusieurs équipes qui font du Scrum et vous voulez garder une vue générale, plutôt que d'avoir des projets séparés ?

Voilà une façon simple de faire du “scrum de scrums”. Equipes et Features Constituez les équipes et associez à chacune une couleur. Identifiez les features, éventuellement à partir d’une vision. Rangez-les par priorité. Montrez quelle équipe va réaliser la feature en lui donnant sa couleur. Le “backlog” de features donne un aperçu du partage entre les équipes à haut niveau (voir l’image) Dans notre exemple, il y a 2 équipes, la rouge et la verte; les features sont associées à chaque équipe dans l’ordre des priorités; la feature en bleu sera associée plus tard.

Utilisation du résultat du sprint

À la fin d’un sprint, le résultat attendu est un incrément du produit final, qui est potentiellement livrable. Quel usage en fait-on ?

Ce billet reprend une partie du livre Scrum le guide pratique de la méthode agile la plus populaire, chapitre Des sprints pour une release, pages 22 et 23. En plus de sa démonstration à la revue de sprint, on peut identifier trois usages de la version produite en fin de sprint, pour un développement de logiciel. Utilisation interne La version n’est pas utilisée en dehors de l’équipe de développement. Elle a été produite pour chercher à minimiser les risques liés à la technologie et à la capacité de l’équipe à intégrer différents composants.

Utilisateurs du backlog

À qui est destiné le backlog de produit ?

Ce billet s’appuie sur un extrait du livre Scrum le guide pratique de la méthode agile la plus populaire, chapitre 5 Le backlog de produit, page 58. Le backlog de produit est au carrefour de plusieurs activités du développement : l’ingénierie des exigences, puisqu’on y collecte ce que doit faire le produit ; la gestion de projet, car le backlog est la base pour la planification ; la conception et le codage des stories sélectionnées pour un sprint ; le test, qui permettra de s’assurer que les stories sont bien finies dans un sprint.

Définir la durée d'un sprint

Quelques critères

Lorsqu’on se lance dans le développement agile, une des premières questions à laquelle il faut répondre concerne la durée des itérations. Il n’y a pas de réponse universelle, chaque projet est différent et doit définir sa façon de travailler. S’il existe un consensus de la communauté agile pour préconiser que toutes les itérations doivent être de même durée et qu’une itération est un bloc de temps fixé, il y a des variations sur la durée d’une itération.

Scrum au Startup week-end

Le 2ème Startup WeekEnd de Toulouse commence ce soir. Les organisateurs toulousains ont pensé que les méthodes agiles pouvaient aider les participants à concrétiser leur projet. Ils m’en ont parlé et j’ai trouvé que c’était une bonne idée. Hop, l’idée a été transformée et le week-end devrait être agile : un livre blanc Réussir son startup weekend Agile propose une adaptation de Scrum et de l’agilité au contexte particulier de l’événement, je fais une présentation de la démarche proposée ce soir après la sélection des projets, des membres de l’association SigmaT seront là pendant le week-end pour guider les équipes.

Scrum au #swto, première rétrospective

J’ai participé, avec quelques membres de la SigmaT, à la première partie du Startup Week-end de Toulouse (hashtag twitter #swto), qui se poursuit à l’heure où j’écris ce billet : il se termine par les présentations des 9 groupes à partir de 16h ce dimanche. L’objectif de notre participation était d’aider les équipes à s’organiser pendant les 54 heures du week-end en leur proposant d’utiliser des pratiques agiles adaptées à ce contexte.

Des jeux sérieux

Les jeux sérieux sont très en vogue dans le domaine de l’agilité. Ils se pratiquent sur les projets, et on peut s’y entrainer dans les conférences et les formations. L’association SigmaT en propose pour la communauté toulousaine. Elle organise le 30 mai un atelier sur la Théorie des contraintes, il reste encore quelques places. Je les utilise aussi dans me formations. Hier, nous avons consacré l’après-midi de la première journée de ma formation Scrum à :

Techniques de rétrospective

Ce matin, pour la 3ème journée de ma formation Scrum, nous allons commencer par parler de rétrospective et en faire une sur le sprint accéléré réalisé hier par l’équipe. Il existe de nombreuses techniques pour dérouler une rétrospective. Deux de mes camarades de la SigmaT viennent justement de publier un billet de blog sur le sujet : Rétrospective Happy Unhappy de Laurent Carbonnaux. Rétrospective façon SpeedBoatGame d’Antoine Vernois.

Formation Scrum fédérante

Je viens d’animer, pendant 3 jours, une formation Scrum pour une SSII toulousaine. J’avais 9 participants curieux et motivés et nous avons passé un bon moment ensemble. Je pense qu’après la formation ils sont prêts à appliquer les pratiques agiles chez leurs clients, et à leur apporter plus de valeur. C’était une formation Fédération Agile. Je lis par ailleurs, sur des réseaux sociaux, qu’une autre SSII toulousaine se renseigne pour trouver une formation Scrum certifiante[1] pour ses collaborateurs.

Vélocité, productivité et rock'n roll

Une autre vue sur l'estimation en points, sans la perplexité et la complexité

Franck (@DirtyF) m’a demandé ce que je pensais de Perplexité, complexité, vélocité …une autre vue. L’article est une réaction à Perplexité, complexité et vélocité de Christophe Thibaut. J’avais parcouru le billet original; l’histoire est vraiment très bien racontée mais le fond du message m’avait laissé …perplexe. Après sa lecture, Eric Daspet (@edasfr) a été aussi assailli par le doute. Je suis d’accord avec lui sur plusieurs points : sa réticence à estimer uniquement en fonction de la complexité fonctionnelle, l’oubli des estimations sur les travaux techniques, la confusion entre vélocité et productivité.

Garder du mou pendant le sprint

Même si on pense avoir tout prévu, des événements inattendus viennent toujours freiner l’avancement du sprint, en bloquant ou ralentissant une ou plusieurs tâches en cours. Pour empêcher ces événements de remettre en cause l’engagement de l’équipe sur les stories d’un sprint, il faut garder du mou[1] lorsqu’on planifie le sprint. Dans la planification du sprint, le mou, c’est du temps non affecté, qui reste disponible, au cas où. Concrètement le mou est la différence entre les ressources de l’équipe pour le sprint et le temps estimé pour réaliser les tâches connues au moment de la réunion de planification.
ScrumBan au canal

ScrumBan au canal

Avec l’épisode ScrumBan au jardin, j’avais présenté une façon de mixer Scrum et Kanban. En voici une autre, toujours dans l’idée de tirer le meilleur des 2. Cette approche est destinée à ceux qui, ayant essayé Scrum, ont trouvé que le cadre des sprints avec son cérémonial était un peu trop contraignant pour leur contexte. Généralement, ce contexte est caractérisé par une équipe légère qui reçoit un flux relativement continu d’entrées.
Adapter Scrum au contexte du projet

Adapter Scrum au contexte du projet

Les attributs de contexte d'un projet

On entend souvent parler de bonnes pratiques. Certains pensent que comme elles sont bonnes, elles peuvent s’appliquer partout. Mais les solutions qui ont marché ailleurs ne sont pas forcément bonnes partout et pour tout le monde. Ce qui compte, c’est le contexte. L’agilité doit être appliquée en tenant compte du contexte, qui peut être défini par des attributs relatifs au projet. Dans le chapitre Adapter Scrum au contexte de mon livre Scrum, la situation du projet est définie en 10 attributs.

En faire moins

La *to do less* liste

Jim Highsmith vient de publier un billet avec une idée qui m’a beaucoup plu The ‘‘to do less’’ List, qu’il reprend des fondateurs de 37 signals. Penser plus, faire moins : par tempérament, j’ai déjà tendance à suivre naturellement cette idée. De plus en plus au fil des années. Les gens veulent toujours plus, les utilisateurs en particulier. Je le vois de façon très concrète avec iceScrum, dont je suis le Product Owner.
Mise à jour de ma formation Scrum

Mise à jour de ma formation Scrum

Quand j’avais écrit mon livre sur Scrum, il y a 2 ans, j’en avais profité pour revoir mon support de cours, pour qu’il en reprenne l’esprit et la structure, autant que faire ce peut. Je viens de revoir le contenu du livre pour la deuxième édition. J’ai donc aussi fait un passage sur mon support de cours pour qu’il évolue dans le même sens. Cette formation est toujours sous la bannière de la Fédération Agile.

SigmaT18 à la Maison

Après la Cantine, la Maison

Après des années passées à l’Université Paul Sabatier, le SigmaT de mars s’était délocalisé à la Cantine de Toulouse. Il se tiendra cette fois à la Maison des Associations de Toulouse. Cette dix-huitième édition sera placée sous le signe de l’innovation avec l’agilité. Voici le pitch de la session Retour d’expérience réussi de Scrum pour le projet innovant Webinage (réseau social pour les personnes dépendantes) : L’un des postulats des méthodes agiles est l’acceptation du changement.