La mêlée quotidienne

Le rite le plus célèbre de Scrum

La mêlée quotidienne

Le dessin de Patrice Courtiade, avec un clin d’oeil au rugby.

À propos du nom du rite

J’ai choisi de dire mêlée quotidienne, traduction littérale de daily scrum. On dit aussi “standup”. Je disais scrum quotidien avant 2014.

Points clés

Le paradoxe

Grâce au rite quotidien de la mêlée, chaque jour est différent pour l’équipe et ses membres.

L’émergence

La mêlée est l’occasion de révéler des obstacles.

L’objectif de la mêlée

La mêlée sert à augmenter les chances de succès du sprint, en maintenant la focalisation de l’équipe.

Pattern

Le pattern C’est la story qui raconte est une variante des 3 questions qui va dans le sens de l’orientation flux du sprint donnée dans l’édition 5 ; il correspond à ce qu’est au rugby le maul par rapport à la mêlée : la participation active se fait selon la situation du moment.

Antipatterns

Cinq antipatterns associés à la mêlée :

Objectif oublié

  • Constat : le Scrum Master produit des indicateurs, suit l’avancement, mais dans le feu de l’action, l’équipe oublie quel était l’objectif du sprint.
  • Conséquences : perte de focalisation collective, chacun travaille dans son coin.
  • Comment mieux faire? : afficher l’objectif sur le tableau. Orienter les trois questions vers l’atteinte de l’objectif.

Mêlée trop longue

  • Constat: les discussions vont bon train; quand quelqu’un soulève un problème, les membres de l’équipe proposent des solutions, ce qui fait que la mêlée dépasse fréquemment un quart d’heure. Des digressions ont lieu, avec des recherches de solution aux problèmes.
  • Conséquences: des gens perdent leur temps.
  • Comment mieux faire? : pour que la mêlée ne dure pas trop longtemps, il faut suivre les règles: elle a lieu tous les jours de travail, les solutions pour éliminer les obstacles ne sont pas discutées en réunion, seuls les membres de l’équipe peuvent parler. Un accessoire efficace est la « boîte à meuh », actionnée dès qu’une discussion sort du cadre de la réunion. On peut aussi utiliser le coucou pour signaler la fin du temps de parole.

Compte-rendu au Scrum Master

  • Constat : les équipiers font un compte-rendu de ce qu’ils ont fait au Scrum Master, comme s’il était leur chef.
  • Conséquences: perte d’initiative. La mêlée devient l’occasion pour le Scrum Master de reprendre les habits du chef de projet.
  • Comment mieux faire? : les participants s’adressent à toute l’équipe, pas spécia- lement au Scrum Master. Celui-ci n’assigne pas les tâches : c’est à l’équipe de mettre en œuvre l’auto-organisation, son seul rôle est d’y contribuer. Quand les réunions sont faites avec un outil plutôt que devant un tableau physique, le risque est encore plus grand: bien souvent, c’est le Scrum Master seul qui va manipuler l’outil.

Relevé du temps passé

  • Constat : pour produire un beau burndown chart, on demande à chaque personne de dire et de noter le temps passé sur les tâches.
  • Conséquence : du temps perdu sans valeur ajoutée.
  • Comment faire mieux?: la mesure du temps passé sur une tâche n’est pas utile avec Scrum, pas plus que son estimation. Cela évite de faire du micro-management avec un suivi individuel.

Mêlée écroulée

  • Constat : en se référant à la liberté apportée par l’auto-organisation, certains restent assis, tapotent leur smartphone, bavardent, arrivent en retard ou ne viennent pas du tout.
  • Conséquence : l’équipe ne reprend pas de l’énergie pour la journée. On tombe dans la routine.
  • Comment faire mieux? : pour éviter de tomber dans la routine, le Scrum Master (ou un membre de l’équipe) propose des variations dans le déroulement des mêlées.

La mêlée et le travail à distance

Il est probable qu’actuellement, depuis la pandémie de la COVID-19, la très grande majorité des mêlées quotidiennes des équipes Scrum se déroulent à distance.

Cela demande quelques points d’attention pour éviter que ce rite devienne moins efficace.

Heureusement, il existe des outils de communication à distance qui ont fait leurs preuves pour la vidéo-conférence et le partage d’informations. D’ailleurs la vidéo n’est pas indispensable ; quand on se connait, une mêlée en audio seulement suffit bien.

Cependant, attention à ces écueils :

  • l’outil a tendance à faire considérer la mêlée comme une séance de reporting, alors que ce n’est pas son objectif ;
  • avoir des personnes à distance risque de faire durer la mêlée d’une part, car elles sont assises et d’autre part, isolées donc plus demandeuses d’échanges.

Compléments de lecture

Une référence de taille, l’article Il ne s’agit pas juste de se tenir debout présente des patterns de ce rite quotidien.

Un article de Jason Yip, commencé en 2006 et actualisé en 2011, traduit en 2015 en français.

Articles en rapport avec la mêlée

Voir aussi