Expériences avec Scrum en télétravail

La pandémie a rendu possible le télétravail généralisé, une pratique que les organisations présentaient comme inconcevable avant.

Expériences avec Scrum en télétravail

Quand j’ai fini l’édition 5 du livre Scrum en 2018, j’ai pensé que c’était la dernière. J’ai même écrit ici, dans ce blog, le 18 mai 2018 : “il n’y aura pas de 6e édition, je vais passer à autre chose” et je suis effectivement passé à l’écriture de L’art de devenir une équipe agile.

Mais voilà il s’est passé un événement considérable qui me fait changer d’avis. La pandémie a des conséquences sur nos façons de vivre et nos façons de travailler. L’impact sera probablement irréversible.

Co-localisation

En ce qui concerne la vie d’une équipe agile, nous avons depuis des années favorisé et recommandé sa co-localisation.

Dans l’édition 5 de Scrum, j’ai écrit :

L’identité est renforcée par l’espace physique dans lequel vivent les gens. Un bureau dédié à l’équipe, avec des murs ou des cloisons, permet l’expression et le renforcement de l’identité collective. C’est pourquoi il est largement préférable que tous les membres de l’équipe vivent dans le même espace de travail.

Les recommandations données par les agilistes depuis des années sont allées dans ce sens. Avoir les personnes de l’équipe dans le même espace facilite les relations entre les membres et c’est particulièrement important lors de la constitution de l’équipe.

Espace virtuel

Bam. Patatras ! Le confinement a contrarié, sinon empêché, cette aspiration au partage d’un espace physique. L’espace est devenu virtuel.

Avec le confinement, le travail à distance n’est plus l’exception, il est imposé à toutes et à tous. Les équipes se sont adaptées à cette contrainte en trouvant de nouveaux outils leur permettant de continuer la collaboration à distance.

Les outils, comme Zoom, Teams, Miro et bien d’autres, ne sont qu’un moyen. Ce sont surtout de nouveaux comportements qui ont émergé.

Témoignages

Certaines équipes s’en sont bien sorties, d’autres moins.

Au cours des conférences en ligne, on a suivi les premiers retours d’expérience de cette nouvelle vie des équipes agiles.

On commence à lire des articles qui présentent l’adaptation des pratiques Scrum :

Le tome 7 du livre collectif Rupture Douce est un recueil d’histoires, avec des tranches de vie bouleversées par le confinement, plus une réflexion sur :

Où atterrir après la pandémie ?

Scrum édition 6

Il devrait donc y avoir une édition 6 du livre Scrum, probablement début 2022. Elle va essayer de prendre en compte ce bouleversement dans notre façon de travailler. Le sous-titre du livre Scrum, c’est (cela va changer dans l’édition 6) :

Pour une pratique vivante de l’agilité.

La pratique vivante de l’agilité ne peut pas ignorer le télétravail généralisé (j’évoquais déjà le télétravail partiel, comme c’est illustré par le dessin d’Étienne Appert).

Je ne sais pas encore sous quelle forme l’incorporer, un nouveau chapitre ou un ajout dans chaque chapitre concerné ?

Je suis à l’écoute de vos suggestions.

Dans cette phase de réflexion, je sollicite aussi vos retours d’expérience. Si vous avez envie de témoigner sur cette année de travail en distanciel, de partager vos astuces, vos pratiques, votre ressenti, je les accueille avec plaisir. Envoyez-moi un message par email ou avec Twitter.

Voir aussi