Seize ans de blog : de l'aube au crépuscule de l'agilité

Paysage du soir sur l'ile de Vigra en Norvège, un tableau acrylique de Laure Molnes pour illustrer le crépuscule de l'agilité

Seize ans de blog : de l'aube au crépuscule de l'agilité

J’ai commencé mon blog le 4 avril 2006. Cela fait seize années d’articles qui racontent un peu de l’histoire de l’agilité.

Aube

En 2006, c’était encore l’aube de l’agilité. J’ai commencé à écrire pour former et informer sur un mouvement qui décollait. Participer à un mouvement minoritaire qui prenait son essor, cela m’a poussé à écrire beaucoup d’articles1 pendant les premières années de mon blog (d’autant plus que Twitter n’existait pas encore).

Une question qui revenait régulièrement :

Have Agile Methods Crossed the Chasm Yet?

Une question qui fait référence à la courbe de Moore à propos de la diffusion d’une innovation. Geoffrey Moore est l’auteur de Crossing the Chasm, dans lequel il définit 5 catégories, le fossé (chasm) se trouvant entre les adopteurs précoces et la majorité avancée.

Dans la page Wikipedia de Moore, on lit :

Les adopteurs précoces sont des fondus de technologie recherchant un changement radical, alors que la majorité avancée veut une « amélioration de la productivité »

Ah tiens, radical ! Toujours est-il qu’un jour, on ne sait pas exactement quand, probablement entre 2008 et 2011, l’agilité a crossed the chasm.

Zénith

Se retrouver avec la majorité avancée — qui veut une amélioration de la productivité, comme dit Moore — c’était peut-être aller vers le zénith de l’agilité, mais aussi se confronter avec des personnes qui n’étaient pas dans la même culture et le même enthousiasme.

Nous avons assisté à la montée du faux agile, qui s’est encore amplifié quand la majorité tardive s’est intéressée — par entrainement — à l’agilité.

Comme d’autres, j’ai tenté d’endiguer le faux agile. Par exemple j’ai donné quelques conférences sur le thème Scrum, mon scrotum !.

Cela n’a pas suffi.

Brian Marick, un des auteurs du Manifeste Agile, disait dans un tweet en mars :

I do believe that (1) the spirit of what came to be called “Agile” was great and liberatory, and (2) it got dumbed down and coopted rather quickly.

Crépuscule

Comme tout mouvement novateur, l’agilité a été récupérée. Et que l’agilité soit sur le déclin après une si longue présence dans un domaine où ça change vite n’aurait rien de surprenant.

De plus, comme le regrette Howard Subblet, la communauté agile se divise dans des polémiques inutiles :

Estimates or no estimates, which agile scaling is wrong or never scale, coaching vs consulting, word for word disagreements from the scrum guide, pink stickies or yellow stickies - in truth, little of this matters.

Sommes-nous au crépuscule de l’agilité ?

Probablement, mais il reste des lueurs.

Lueurs

Dans le même tweet, Brian Marick poursuit :

I encourage those who’d try to recover its original spirit. But I have nothing useful to say to them. Sorry.

Retrouver l’esprit original, c’est ce qu’il y a derrière les alertes lancées contre le faux agile.

Les tentatives de retour à cet esprit agile sont nombreuses et variées, en voici quelques unes, rien qu’en France :

De mon côté, c’est avec l’agilité radicale que je tente d’entretenir la lueur, voire de faire renaître une nouvelle agilité.

Une dix-septième année de blog

Peut-être le crépuscule de l’agilité donc, et un support —le blog— qui est aussi en déclin, alors y a t-il encore des personnes qui lisent des blogs sur le sujet ?

Au cas où, Scrum, agilité & rock’n roll continue d’être un blog vivant pour la 17e année. Je ne manque pas d’idées, si la motivation suit :

Pour retrouver la chronologie de tous mes articles, c’est ici.


  1. Depuis que je suis passé à Hugo, j’en ai supprimé de nombreux, j’en ai changé quelques-uns, cependant il en reste plein, accessibles par le widget Articles par année de publication ou par le menu Archives. ↩︎